Le syndicat des Métallos. Le plus important syndicat du secteur privé au Québec.
2008-02-12
Nouvelle

Shermag à Lennoxville cet après-midi Fermeture pour une période indéterminée

Les 45 métallos chez Shermag à Lennoxville viennent d'apprendre que leur usine ferme pour une période indéterminée. Ils seront mis-à pied dans huit semaines. La raison invoquée par la compagnie est la baisse substantielle du carnet de commande. « Nos membres vivent dans l’incertitude depuis plusieurs années. Cette décision n’est pas pour les rassurer. Nous sommes conscients que le marché est difficile dans l’industrie du meuble. Mais il faut réagir. Nous attendons toujours de connaître la stratégie de la compagnie pour consolider et développer de nouveaux créneaux », a déclaré Martin Courville, permanent du Syndicat des Métallos (FTQ).


La compagnie a décidé de transférer à Granby l'assemblage des chaises. L’usine de Lennoxville deviendra un entrepôt. Dans la meilleure des hypothèses, nous garderons quatre à cinq membres à l'expédition. « La compagnie nous a toutefois assuré qu’elle n'a pas l’intention de vendre les machines ni de les transférer pour le moment », a expliqué le permanent syndical.


«Actuellement, les composantes servant à la fabrication des chaises viennent de Chine. Nous faisons de l’assemblage. Nous sommes sûrs d'une chose : nous faisons partie de la solution. Car même à vouloir faire une pression à la baisse sur les salaires en allant en Chine, la compagnie ne parvient pas à aller de l'avant. Quelle est sa stratégie proactive pour relancer l'industrie du meuble ici au Québec ? Nous ne le savons toujours pas », a conclu Martin Courville.


Il y a quelques années à peine l’usine comptait plus de 200 employés.



Pour informations : Martin Courville, Syndicat des Métallos (FTQ), (450) 359-4441

Propulsé par Édimestre PlusMCLe logo d'Édimestre Plus : un "e" blanc dans une croix orange